eberhard, artist, musée romeo's, romeo's museum
Eberhard, artist, art, mural, musée romeo's, romeo's museum

DERRIÈRE LE PROJET ROMEO’S GIN, IL Y A UN SÉRIE DE 24 ARTISTES MONTRÉALAIS. ON LEUR A POSÉ PLUSIEURS QUESTIONS POUR COMPRENDRE LEUR VISION ET LEUR EXPÉRIENCE DU MUSÉE ROMEO’S, LE PREMIER MUSÉE D’ART URBAIN AU CANADA!

Q : Qu’est-ce que ça te fait d’être ici avec 23 autres artistes ?

R: C’est super, quelle expérience. C’est enrichissant, ça me rend curieux de voir ce que les autres artistes montréalais produisent et c’est un grand sentiment d’être en bonne compagnie.

Q : Dites-nous ce que Leonard a dit?

R: Leonard a dit qu’il valait mieux travailler dans un groupe d’artistes plutôt que seul parce qu’en groupe on voit d’autres angles et d’autres interprétations et d’autres approches et c’est incroyablement enrichissant et je suis d’accord avec lui. C’est amusant de travailler en groupe.

Q : Comment as-tu trouvé l’expérience de peindre dans une cage d’escalier ?

R: Eh bien, j’aime les escaliers de toute façon parce qu’ils ont l’air un peu vides, donc ça me donne de la place pour développer mes propres idées. Et puis avoir ces idées, y être en permanence est un privilège spécial parce que je peux transformer un espace de transitionnel, juste une zone de transition, en une zone d’étude

Q : Pour toi, c’est quoi ta définition du musée ?

R: Eh bien, je dirais qu’un musée est l’endroit où les artistes peuvent aller pour se motiver, s’inspirer, trouver des moyens de résoudre les problèmes qu’ils vivent eux-mêmes.

Après avoir obtenu un Master of Fine Arts in Painting en 1999 à la New York Academy of Art, Eberhard Froehlich a enseigné le dessin figuratif et la peinture dans les collèges et universités de Baltimore pendant six ans. En 2012, il s’installe à Montréal, où il enseigne l’art et peint des paysages et des figures.

Eberhard, artist, art, mural, musée romeo's, romeo's museum
Eberhard, artist, art, mural, musée romeo's, romeo's museum

MORNING COFFEE

Bien que nous puissions voir les vêtements, les corps et les mouvements des gens, nous ne pouvons pas voir ce qu’ils pensent. Même lorsque nous nous parlons, seule une petite partie de nos pensées est transmise; le reste reste dans un espace privé, silencieux, invisible, libre. Lorsque nous croisons une autre personne dans le couloir, ce silence et cette liberté voyagent avec la personne.

– Eberhard Froehlich

Avez-vous l'âge légal requis pour consommer de l'alcool?

Pour accéder à ce site, vous devez avoir l’âge légal requis pour consommer de l’alcool dans votre pays de résidence.
Veuillez consommer nos produits avec modération.